Ça y est, vous êtes enceinte ; et comme toute bonne femme ayant conscience qu’il faut qu’elle fasse très attention à son bien-être, ainsi qu’à ce fœtus qui se développe en elle, on n’hésite pas à consulter des tas articles traitant des bonnes attitudes santé à pendre durant la grossesse. Parmi les conseils les plus lus, on a celui de la bonne consommation d’eau, environ 02 à 03 litres par jour. En effet, l’eau est un nutriment nécessaire pour l’homme, encore plus pour la femme enceinte, car elle permettra une bonne hydratation et une facilitation à l’élimination des détritus du corps de la mère et de celui du bébé dans l’urine. C’est également une très bonne alliée dans la prévention contre la constipation, si elle est associée aux fibres alimentaires.

Néanmoins, même si l’eau est la boisson conseillée, c’est un liquide transparent, sans saveur ni odeur, et il est fort probable qu’à un certain moment, vous auriez envie de changer le coutumier pour une boisson qui a davantage de goût. Comme exemple, on a les jus de fruit, les bouillons, les soupes, le lait, qui sont tous des boissons qui vous donneront la totale quantité d’eau journalière nécessaire à votre organisme. Cela ne veut pas dire que tout est permit, car certaines boissons sont à consommer avec beaucoup de précaution si vous êtes une femme enceinte.

C’est le cas du café, car même avec ses nombreux bienfaits et vertus pour la santé, il est très important de faire attention à sa consommation pendant la grossesse. Alors, faut-il boire le café pendant la grossesse ? Les réponses se trouvent dans la suite de cet article.

Les effets du café en générale

Aliment psychostimulant, son composé bioactif principal a pour nom « caféine », et c’est une molécule qui agit à certains niveaux de notre organisme, après consommation du breuvage et après assimilation. Pour n’en citer quelques-uns, la caféine peut réduire l’effet de fatigue que l’on peut ressentir dans la journée, tout en optimisant nos capacités cognitives vers la performance, en stimulant certains neurones du cerveau, comme l’adrénaline et la dopamine. On comprend mieux pourquoi le café est la boisson matinale la plus consommée au monde.

Aussi, d’après plusieurs études scientifiques faites sur le sujet, les résultats nous montrent que la caféine est capable de réduire le développement de certaines maladies neuro-dégénératives, cardiovasculaires, maladie de foie, ou même certains cancers. Pour en lire d’avantage, Percolateur-Cafetière nous propose un article sur les effets bénéfiques du café.

Bien que tout ça soit agréable à entendre, sachez qu’on pourrait presque dire qu’il nous veut du mal lorsqu’on rentre dans une consommation abusive et sans modération. En effet, lorsqu’on dépasse la limite des 03 tasses par jour, le consommateur est sujet à l’irritation, l’anxiété, la perturbation du sommeil, et d’autres effets plus graves comme l’hypertension, et l’accroissement du taux de cholestérol dans l’organisme. En gros, une bonne consommation modérée nous fait jouir pleinement de tous les bienfaits du café.

Les effets du café durant la grossesse

Malgré cette belle réputation qu’il traîne, le café est une boisson qui n’est pas sans conséquences sur votre santé durant votre grossesse. Bien que vous soyez une adepte de l’aromatique tasse d’expresso, votre sensibilité aux effets de la caféine change lorsque vous êtes enceinte, et voici d’ailleurs l’explication détaillée.

Votre nouvel état fait en sorte que la caféine soit moins éliminée de votre organisme. Comme conséquence à cette nouvelle observation, votre tension artérielle s’augmente, vous aurez des sensations de brûlure d’estomac (le pyrosis), un des maux de grossesse fréquents. La caféine accentuera aussi les hémorroïdes, vous donnera des palpitations, et elle augmentera votre nervosité. La cerise sur le gâteau est la perturbation du sommeil, qui rappelons-le, ne doit pas être une chose qui doit manquer pour une femme enceinte.

Les effets du café sur le fœtus

Il n’y a pas que la mère qui soit affectée, car c’est tout à fait logique que cela ait une répercussion sur le bébé. La caféine arrive à atteindre le placenta, chose qui peut augmenter le risque de fausse-couche. Outre ce détail, l’enfant aura un poids de naissance plus faible que la normal, un retard de croissance, ainsi qu’une présence d’un syndrome de manque à la naissance (tachycardie, hyperexcitabilité…).

D’apprès certaines études observationnelles très récentes, il est révélé que la caféine serrait également capable d’engendrer des troubles des mouvements respiratoires intra-utérins sur le fœtus.

Malgré tous ses effets néfastes, le café n’est pas pour autant déconseillé à la femme enceinte. Pourquoi ? Le suivi des bonnes recommandations nous permet d’éviter toutes ses réactions désagréables, car même ainsi, le café reste l’une des meilleures boissons naturelles aux bienfaits très immense.

Les recommandations dans la consommation

D’apprès l’OMS, (l’Organisation Mondiale de la Santé), la recommandation pour la consommation de café pour la femme enceinte, principalement durant sa grossesse, est de de 300 mg de caféine par jour. Autrement dit, une femme enceinte ne devrait pas dépasser la limite des 03 tasses de café filtre.

Il faut aussi rappeler que la caféine ne se retrouve pas uniquement dans le café. On retrouve également cette molécule dans le cacao, le coca, le thé ou même dans le chocolat. Ce qui fait descendre cette barre des 300 mg de caféine journalière à 200 mg, si l’on prend en compte la consommation des autres aliments. Pour le café instantané, ce serra 05 tasses au maximum, et 06 tasses si vous optez pour le thé. En tout, il vous suffit de miser sur la modération pour bénéficier de tous ses bienfaits, tout en pensant à votre bien-être et au bon développement de votre bébé.

Ecrire un commentaire