Aller régulièrement chez le médecin, manger des produits sains tel que l’huile d’olive, des fruits sec, apprendre de nouvelles langues et voyager sont des activités qui vous maintiendront « éternellement jeunes ». Découvrez comment.

Soyez heureux

Selon le magazine Journal of Hapiness Studies, après avoir analysé plus de 30 études scientifiques sur le bonheur, cet état d’esprit n’allonge pas seulement la vie des individus, mais elle permet d’éviter un certain nombre de maladies. Ruut Veenhoven, de l’université de Rotterdam, conclu que d’être malheureux chroniquement cause du stress, qui lui même réduit la capacité de réponse du système immunitaire lorsqu’un virus nous attaque. Sans oublier qu’une personne qui n’est pas heureuse aura moins tendance à avoir un bon style de vie.

Régime méditerranéen

Un aspect du vieillissement que peu de personnes prennent en compte est la modification de la compositions des microbes qui vivent dans notre système digestif lorsque l’on atteint un certain âge. Le généticien Paul O’Tool c’est chargé de le démontrer en 2011 lors du projet ELDERMET. Ce projet était basé en l’analyse du microbiome digestif de 161 personnes âgées. En étudiant les bactéries de la fleur intestinale, O’Tool et ses collègues on découvert que les personnes âgées avec une santé « fragile » on tendance à avoir un diversité microbienne plus faible que les personnes qui ont une meilleure santé au même âge. Il en a aussi conclu qu’il y a une relation directe entre ce que l’on mange, les bactéries qui intègrent le microbiome et le vieillissement.

Certains immunologie on en effet validé ces avancées en y ajoutant le fait que sur l’ile de la Sardaigne le taux de centenaires est bien plus élevé qu’autre part en Italie notamment grace à un régime méditerranéen à base d’huile d’olive, fruits sec, légumes et fruits frais.

Faire marcher sa tête

Comme conclu lors d’une recherche publiée en PNAS, lorsque l’on acquiert des capacités et des connaissances nouvelles se produit dans notre tête le facteur neurotrophiques dérivé du cerveau (BNFD), qui favorise le développement des connexions (synapses)  qui permettent la communication entre les neurones, ce qui maintient le cerveau en pleine forme. D’autant plus si l’on apprend différentes langues, l’Université de Lund (Suède) à découvert que ceci provoquerai un agrandissement de l’hippocampe, une zone cérébrale dédiée à la mémoire. Depuis des recherches ont été faites et ont prouvées que l’alzheimer apparaîtrait un peu plus tard chez des personnes bilingues ou trilingue.

Rendre visite à son médecin

En moyenne les japonais vont 13,4 fois par ans chez le médecin tandis que nos voisins britanniques seulement 5 pourrait expliquer la plus grande longévité des nippons, selon les conclusions d’une récente analyse sanitaire de la prestigieuse revue The Lancest

Objectifs et mentalité

A partir de données de plus de 15 000 athlètes, une étude publiée sur British Medical Journal concluait que les gagnant de médailles olympiques vivent en moyenne 2,8ans de plus que leurs collègues, indépendamment du fait que ce soit une médaille d’or d’argent ou de bronze.

Une autre recherche fait par The Journal of Neuroscience indiquait que les individus les plus actifs et audacieux, qui sont partant pour faire plein d’activités sportive ou sociale, notamment les sports extrêmes on une variante du gène du récepteur de la dopamine, hormone du bonheur , qui leur ferait souvent arriver jusqu’au 90 ans ..

 

Ecrire un commentaire