Malgré que ce soit assez rare, certaines personnes ont la capacité de se souvenir des moments de leur vie qui se sont passés avant leur 3 ans.

Même si c’est peu fréquent, certaines personnes peuvent réussir à se rappeler des moments de vie qui leur ait arrivé avant leur 3 ans. En général, la plupart des gens commencent à développer leur mémoire à partir de 3, 4 ans. Sur cette première partie de l’enfance, ce qui est le plus constaté est une amnésie infantile qui nous rend très difficile d’avoir des souvenirs avant cet âge.

Et parfois, malgré que l’on croie se rappeler un souvenir en particulier, il s’agirait plutôt d’une reconstitution que notre esprit a effectué postérieurement grâce notamment à des récits de la famille, de nos parents…

L’expérience de la boite magique

Une étude publiée en 2011 dans le magazine Child Development, effectuée par la chercheuse Fiona Jack montre que certains enfants étaient capables d’entreposer des souvenirs clairs dès leur 2 ans.

Jack à réaliser une expérience qu’elle nomma « Magic Shrinking Box » avec un total de 46 enfants âgées de 27 à 51 mois. Celui-ci consistait à faire en sorte que les enfants placent un jouet dans la partie supérieure de la « boite magique », et en activant un levier, un autre jouet miniature tombait de la boite avec des lumières et du son pour attirer l’attention de l’enfant.

Durant 2 jours, les chercheurs ont montré le fonctionnement de la boîte aux enfants, et le 3ème jour, ils ont effectué un entretien en leurs demandant s’ils savaient comment utiliser la machine.

Six ans plus tard, lorsque les pré-adolescents avaient entre 10 et 12 ans, l’équipe de chercheurs les ont re-rencontrés en leur montrant cette fameuse machine et en leur demandant s’ils se rappelaient quoi il s’agissait.

Seulement 20% des enfants se rappelaient, dont 2 d’entre eux qui avaient moins de 3ans lors de la première entrevue.

Un des seuls points communs entre ces enfant qui se souvenaient d’avoir utilisé cette machine lors de leur 3 ans est le fait que les semaines suivante la première expérience, les bébés ont parlé de cette aventure assez fréquemment.  Ce qui a permis aux chercheurs d’en tirer la conclusion que la communication et la verbalisation pourrait aider à entrainer la mémoire depuis le plus jeune âge.

Ecrire un commentaire